Rade de Brest

Accueil > Actualités > Anciens articles > Du black-out électrique… au black-out gazier ?

Du black-out électrique… au black-out gazier ?

mardi 13 mars 2018, par Jean Paul

Communiqué de presse :

Collectif GASPARE Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique

"Si l’on ne veut pas augmenter sa facture électrique, on ne commence pas par augmenter la puissance de son compteur"

(Extrait de la contribution de Brest métropole océane au débat sur l’énergie en Bretagne – 2009)

COMMUNIQUE DE PRESSE

Du black-out électrique… au black-out gazier ?

Le Conseil régional est "invité àautoriser" son président àsigner le "Pacte électrique breton" lorsd’une session spéciale jeudi 6 janvier àRennes. Cette signature, rendue possible après la session exceptionnelle du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) la veille, et ce quel que soit son avis, interviendra plus de 3 semaines après celles de ses partenaires, dont l’État. La démocratie semble respectée, mais n’est qu’apparente car la signature est déjàactée, voire annoncée !

Avant ces deux sessions, le Collectif GASPARE, opposé au projet de centrale électrique àgaz de Lanvian - sur les communes de Guipavas et de Saint-Divy - comme àtout autre projet similaire ailleurs, a transmis aux élus régionaux et aux membres du CESER une lettre ouverte adressée àla ministre de l’Écologie le 23 décembre. Cette lettre, rédigée par cinq associations ou collectifs opposés àdes projets de centrale àgaz sur tout le territoire français, met en évidence les conséquences de la multiplication de centrales électriques àgaz dans le paysage énergétique français. Parmi celles-ci citons par exemple :

  • la probabilité de congestion du réseau gazier : une situation critique dès l’hiver 2011-2012,
  • une incapacité du système àsoutenir l’ensemble de la demande établie à21 jours en 2013 et à52 jours en 2015 !
  • sans parler du coà»t des investissements nécessaires : près de 3 milliards d’Euros, ce qui inévitablement aura un impact considérable sur les tarifs et conditions d’accès aux réseaux de transport de gaz naturel.

La Bretagne est une péninsule électrique, va-t-elle devenir une péninsule gazière ? RTE, filiale d’EDF, et les pouvoirs régionaux agitent le chiffon rouge du risque de black-out électrique et nous conduisent tout droit vers un black-out gazier. Quelle ironie ! Après avoir mis en place, pour se donner bonne conscience, le dispositif EcoWatt, vont-ils devoir mettre en place un dispositif EcoJoule ?

Pour le Collectif Gaspare, Christine Bertho et René Kéromnès, porte-parole.

Le Collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique) 11 rue Louis Aragon - 29 800 SAINT-DIVY Courriel : collectif.gaspare@gmail.com

Des riverain-e-s, des citoyen-ne-s, des élu-e-s, des associations (Abers Nature, AE2D, Approche Eco-Habitat, Cohérence, Comité de vigilance pour la qualité de l’environnement de Bmo, Cyber@cteurs, DES, Saint-Divy doit dire non àla centrale, S-Eau-S, Sortir du nucléaire Cornouaille, Vivre dans les monts d’Arrée), des formations politiques (BNC - Autre gauche, Cap 21, Europe Ecologie - Les Verts, FASE 29, Kemper l’écologie àgauche, MoDem 29, MRV Landerneau, NPA, UDB, UDB yaouank) et le soutien du CURC 22.