Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Incinération. Brest se dope au CO2.

Le plan départemental du Finistère concernant la gestion des déchets ménagers a été dénoncé, à juste titre, par les associations de consommateurs et de protection de l’environnement.

Il était orienté vers le maintien, voire le développement, des incinérateurs. En particulier des deux fours installés à Brest. Ce qui, à l’évidence, n’est pas bon pour l’effet de serre. N’oublions pas que une tonne de déchets organiques incinérés, c’est plus de trois tonnes de gaz carbonique dégagées dans l’atmosphère

Mais qui dit incinération, dit aussi mâchefers et cendres.

Pour les mâchefers, la ville de Brest cherche encore la commune voisine qui voudra bien les accepter sur son territoire.

Quant aux cendres et aux résidus d’épuration des fumées, il manque dans la région le site de classe 1 susceptible de recevoir ces produits très toxiques.

La solution ? Les expédier en Allemagne en oubliant du même coup le bilan carbone du transport.

LIRE l’intégralité de cet article sur le site de SeauS.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 195529

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSActualités RSSBrèves environnementales   ?

Creative Commons License