Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Evolution des surfaces artificialisées dans le finistère

Les enjeux liés à la question foncière sont divers mais fondamentaux, qu’ils soient environnementaux (imperméabilisation des sols ; fragmentation et recul des milieux naturels sensibles), économiques (diminution de l’espace agricole ; élévation des prix du foncier) ou sociaux (ségrégation des espaces).

Charges foncières élevées, étalement urbain entrainant une augmentation des transports individuels, espaces littoraux menacés,…autant de problématiques majeures auxquelles sont confrontés l’ensemble des acteurs publics, en Finistère comme ailleurs.

Occupant plus de 8 % du territoire départemental, les surfaces artificialisées progressent très rapidement dans le Finistère : elles ont quasiment doublé en 20 ans, affichant ainsi un taux de croissance de 96 %, équivalent à celui de l’Ille et Vilaine. Pendant la même période, la population finistérienne n’augmentait que de 10 %... Près de 1 000 ha. ont ainsi été utilisés annuellement pour la croissance urbaine entre 1984 et 2005, essentiellement au détriment de l’espace agricole.

Davantage d’informations et des cartes sur le site de L’ADEUPA de Brest.

JPEG - 4.7 ko


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 191336

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSDossiers RSSAutres documents   ?

Creative Commons License